Xibalbà, l’inframonde maya

La péninsule du Yucatan, région du sud-est du Mexique, donnant sur la Caraïbe d’un côté et le Golfe du Mexique de l’autre fut jadis le territoire des Mayas. Cette jungle difficilement accessible, qui ne connait aucun cours d’eau en surface, abonde toutefois de milliers de cenotes (« grottes avec eau ») avec leur réseau de rivières souterraines.

La topographie unique du Yucatan offrit le terreau nécessaire à la croyance des Mayas en l’existence d’un inframonde.

Royaume souterrain, labyrinthe de rivières dont l’entrée se faisait par les cenotes, Xibalbà demeure encore aujourd’hui un mystère dans le panthéon des mayas. Dans une culture agricole où l’eau était un élément vital, on offrait aux dieux des sacrifices humains au cours desquels les victimes se faisaient jeter dans les cenotes.

Les caciques mayas étaient également liés au monde souterrain lors des cérémonies funéraires et l’été 2016, la découverte d’un complexe hydraulique sous une pyramide abritant le sarcophage du roi Pakal, confirmerait les légendes touchant à l’inframonde aquatique dans lequel le roi défunt se régénérait. La plupart des cenotes demeurent encore aujourd’hui inconnus aux chercheurs et leur exploration pourrait éclairer un pan des mythes et de la civilisation maya, surtout dans l’étude des cités disparues.

 

Paradoxalement, la recherche archéologique subaquatique offre de nouvelles clés de lecture sur la civilisation des mayas du Yucatan. En plus des cenotes, nous prendrons connaissance des hauts-lieux de l’histoire maya en explorant les sites d’Ek' Balam, de Tulum, de Nochol Mul, de Dzibilchaltún et de Chitchen Itza.

© 2016 by SERIOUS PLAY PRODUCTION

Mentions légales

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White Vimeo Icon
  • White SoundCloud Icon